Les tartines par date

octobre 2009
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Le stress et la constipation du poisson d’aquarium singapourien : un problème de société

Voici trois fabuleux clichés extraits du Strait Times, à la rubrique petites annonces, qui me laisse penser qu’on a les problèmes que l’on mérite.

 

Analyse de la constipation

Analyse de la constipation

poisson constipé

That is the question

Très sérieusement nos amis du journal local ont donc consacré à cet ennuyeux problème près de trois petites colonnes. J’ai  surtout beaucoup aimé l’anlyse des symptômes : gros ventre et diminution de la quantité d’excréments, ce qui, de  fait,  donne moins de boulot à la ménagère de l’aquarium. Mais ce que j’ai vraiment découvert c’est que le stress du poisson était en partie du à ses soucis d’intestins. Il faut le savoir. D’où l’analyse suivante : comment reconnaît-on un poisson stressé : listlessness; apathie, solitude et perte d’appétit…. Au moins on apprend du vocabulaire !

Cet article m’a ammené à une réflexion quasi métaphysique sur la psychologie piscicole :  pourquoi un poisson se constipe t-il ,  y a t-il d’autres sources de stress du pauvre petit poisson?

Quelques éléments de réponses sont ci dessous proposés, qui appellent à un vrai débat :

– le poisson singapourien est trop bien nourri,

– il ne mange pas assez de légumes et de fruits

– l’incessant ballet du poisson dans son aquarium, pour distraire son propriétaire, est source de stress

– un stress insconcient et collectif du poisson qui craint son prédateur, l’homme, et sa canne à pêche.

– un éclairage extérieur défaillant, l’absence de bruits rassurants d’autres amis poissons.

– une formation défaillante du poisson à l’apprentissage de la zénitude attitude. 

 

J’attends la suite de vos réponses avec impatience pour enclencher enfin un vrai débat !

Je cherche aussi des éléments de réponses sur la constipation de l’expatrié et des conséquences de cet état sur son niveau de stress, du à la perte des repères, à l’éloignement de sa famille, aux différences interculturelles, à l’absence de travail du conjoint qui suit etc etc…

En conclusion,  je laisse la parole au fabuleux dessinateur des classified du Strait Time

 

Attention aux gaz, propulsion inversée

Attention aux gaz, propulsion inversée

2 comments to Le stress et la constipation du poisson d’aquarium singapourien : un problème de société

  • Anonyme

    J’ai de plus en plus de doute sur le Singapourien en generale. Se qui ressort du Stait Time en est un avant gout.
    En effet se passionner pour les poisons rouges reflete certainement un debordement d’intelligence!!!
    restons zen…..suivons l’exemple de cette nation etre vide c’est etre zen!!!!!!!!

    Claude (pas zen aujourd’hui)

    • Hélène

      Salut Claude Pas Zen,
      Je comprends bien que tu ne soit pas Zen le lundi matin, qui oserait dire qu’il l’est ???
      Ca ira mieux demain, si tu as la chance de pouvoir suivre les ronds dans l’eau de ton poisson, sinon cours en acheter un !!!

      Et puis il faut relativiser, cet extrait provient des petites annonces et a occupé un dix-huitième de page sur les 120 que compte l’édition du samedi, donc c’est bien peu.

      Enfin le poisson n’a t-il pas un caractère bouddhique, lui qui s’applique à nager doucement dans son bocal, réduisant au maximum l’ondulation de l’eau, imperturbable et impénétrable ? d’où l’intérêt que lui portent les Singapouriens ?

      A méditer …

Leave a Reply