Les tartines par date

mai 2009
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Partira, partira pas

Phénomène relativement nouveau et totalement lié à la crise, une grand nombre de familles d’expatriés ne savent plus sur quel pied danser.

Mai et juin sont les traditionnels mois des départs vers de nouveaux horizons ou de retours au pays; cette année, beaucoup savent qu’ils partent mais n’ont pas focément la destination d’arrivée, ni même une certitude totale de départ. C’est là que tout se complique, car qui dit départ dit logistique à mettre en branle. Inscription dans les écoles, réduction drastique du mobilier et des affaires inutilisées, vente de la voiture, don du cochon d’inde, recherche d’un employeur pour la maid qu’on aimait bien, passation au boulot, et surtout pot de départ.

Et cet année sans doute à cause de la crise les situations semblent incertaines, le projet s’arrête on part et puis finalement ça reprend, il y a même des familles d’expatriés arrivéee en janvier qui nous quittent en juin.

Et oui pas toujours drôle la vie d’expatriés, et dans tout cela c’est bien souvent Madame qui doit assurer la logistique, le maintien du moral des troupes, les stocks, et surtout la poursuite de la vie quotidienne comme si de rien n’était.

Je rends donc  hommage à tous les inconnus qui suivent leur conjoint en expatriation, et qui lorsqu’ils arrivent sont souvent, du moins au début, la femme de Mr Bidule, et de plus en plus le mari de Mme Smurps et sans lesquels l’expatriation serait un numéro de haute voltige.

Bouddha et tubes de crème

Dans un shopping center, à deux boutiques d’écart, on trouve des cosmétiques, shampoing et savonnettes 003cotoyant  des Bouddhas et statues de Kuan Yin, la déesse de la compassion, celle qui écoute les souffrances du monde…

et qui nous purifie.

J’en conclue que ce mall était celui du grand nettoyage.

004

Reclaimed Land

Voici une petite photo des terres que Singapour gagne progressivement sur la mer, cela vaut mieux que de s’annexer quelques champs de Malaisie.  Un peu plus de 20% de la surface de Singapour provient de terres gagnées sur la mer. Ainsi l’aéroport est construit sur l’eau, tout comme la partie sud est de la cité Etat. L’ultime projet consiste à construire un énorme casino pour distraire l’Asie …  face aux paquebots. Ca va flamber !

 

comment s'agrandir

Piscine

Faut-il envier les expatriés heureux possesseurs d’une piscine à leur domicile ?

Bonne question que se posent sans doute tous ceux qui sont restés en France et qui écoutent béatement les heureux expatriés de retour en France en juillet ou août raconter leur quotidien.

Imaginons la scène, sur une plage bretonne au mois d’août, arrosée d’un doux crachin breton (normal, tout est cohérent jusque là) :

– Oui bien sûr, il y a une piscine dans le condo (pour dire ensemble d’appart à Singapour) mais tu comprends on y va pas si souvent, on a les activités des enfants.

– Et toi tu te baignes tous les jours quand même

– Ah non tu n’imagines pas, je suis débordée, je vais juste nager une fois par semaine avec des amies, pour m’entretenir. Bon c’est vrai quand on est arrivés, c’était le club Med tous les jours, et puis à force le climat chaud est usant, on préfère rester à la clim. (ça c’est vrai, je témoigne)

– Quand même tu se souviens quand on allait à la piscine municipale, il fallait caser toutes tes fringues dans les casiers, marcher jusqu’aux douches dans les poils des autres et plonger vite pour ne pas rester gelée sur le bord

– Nan, mais ça c’est pas une piscine, c’est pour faire du sport, et puis au moins comme ça tu es obligée de nager. Moi tu vois, je grossis tous le temps,c’est parce que  je ne peux pas nager, je transpire dans l’eau. Dingue non ?

– Tu rigoles

– Non, c’est vrai. Allez, on va se baigner, ça va être tonique. J’adore quand elle est à 17° !!!

Et devinez laquelle sera la première dans l’eau ?

Bon je m’arrête là, on va penser que les expatriés sont puants, et pourtant ils passent leur temps dans leur piscine, ça devrait décrasser.

Je laisse mes lecteurs  chéris juges et répond oui à la question posée plus haut, car c’est quand même ultra génial de piquer une tête dans l’eau à 26° quand on sort du boulot.

Grande recherche

 

Vu à Singapour, un charmant monsieur fourraillant les poubelles d’une agence de marketing. En 10 minutes, temps passé dans une salle d’attente, le chercheur a déniché pas moins d’une trentaine  de planches autocollantes, et je me suis demandée quelle était sa motivation, trouver des beaux papiers, recyclés ou pire, serait-ce un effet de la crise ?000