Les tartines par date

décembre 2017
L M M J V S D
« Août    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Coucou le revoilou…

 

Non ce blog ne deviendra un blog de Bondieuseries, mais je ne peux m’empêcher de mettre cette petite photo.

Il s’agit en fait d’une petite pochette rouge que l’on a l’habitude d’offrir pour Chinese New Year remplie d’argent. La voici redécorée façon catho, j’adore ce mélange des genres…. même si je ne sais pas bien à quoi cette pochette  peut servir.

Jesus chinois 2

Que de fêtes, que de fêtes

 

Encore une petite photo du nouvel an chinois oubliée dans mon brouillon, décidément , il y a eu quelques défaillances au mois de janvier….

Donc pour ceux qui ne connaissent pas la bestiole qui gigote ci dessus, il s’agit du lion-dragon jaune qui se trémousse tous les ans juste après la fête du nouvel an (donc il y a maintenant près d’un mois) pour éloigner le mauvais sort et porter bonheur, le tout au son des percussions, sympathiques au début du spectacle, moins au bout d’une semaine. 

Les propriétaires de boutiques et restaurants font très souvent appel aux services des compagnies de danseurs de lion  pour apporter prospérité, moyennant finance bien évidemment.  Le spectacle est un mélange de danses et d’acrobaties le tout étant de ne pas se casser la bienette. Et cela arrive, j’ai cette anné assisté à un plantage complet d’un malheureux portant la tête du lion, devant 200 personnes à Hong Kong. En plus de perdre la face le pauvre homme  a peut-être perdu son boulot. Ce qui me fait dire, dans l’inspiration de cette année du buffle, qui nous encourage à travailler et plagiant la maxime de février d’un calendrier japonais :

The second time is always easier…

Gong Xi Fa Cai

Gong Xi Fa Cai a l'orangeDe retour après un petit break, je me remets à nettoyer mon blog et retrouve tapis au fond des brouillons une jolie petite photo de Chinese New Year. Vous me direz, il y a un mois que tout cela est fini et un blog se doit d’être au top de la nouveauté, donner à ces lecteurs de l’information toute fraîche, du dernier cri, de l’immédiateté, que dis-je de l’instantané rapide précis efficace.  Je dérogerai donc à cette règle dès aujourd’hui, car je ne peux m’empêcher de vous faire partager les couleurs orange et rouge du Chinese New Year, adaptées à la vente de soda. L’affiche n’est restée sur l’abribus qu’une courte semaine, nous vivons décidémment dans des temps pressés oubliant parfois de savourer la lenteur.

Je l’ai beaucoup dégustée cette lenteur ces derniers temps, clouée dans mon lit par un microbe vengeur anihilant le peu de cerveau qu’il me reste chauffé par 10 ans de tropiques,  sortant du temps, des mails, de l’internet, du téléphone…mais appréciant le velouté de mes draps, le silence de la chambre et le blanc minimaliste des murs. Bref une zénitude attitude et quelques cachets de panadol.

A méditer….

Poor Chinese New Year

Dans près de trois jours Singapour va fêter Chinese New Year. Ca sent la crise cette année. Juste une impression….

L’an dernier à la même époque les tambours résonnaient devant les bâtiments, tout à fait typique les 3 premiers jours, légèrement soulant au delà, les dragons jaunes ondulaient régulièrement leur petit derrière pour donner bonheur et prospérité, la ville se recouvrait de lampions rouges, impossible de voir les feux.

 Il faut dire que l’Asie entamait 2008, année de chance avec son 8 final. (même si en réalité on fête Chinese New Year suivant le calendrier chinois, en avance de près de 3000 ans sur le grégorien si mon souvenir est juste)

Bref c’était la fête. Alors sans doute à cause de cette sacrée crise mondiale, tout semble ralenti, et un peu moins festif, et ma boite aux lettres est innondée de pub (on brade avant la fête, incroyable !!),  pour les plateaux de fruits de mer, les volailles avec pattes et têtes, miam miam, les méga caisses de petites mandarines appelées  sugar tangerine. La tradition singapourienne veut qu’on les offre par paire dans un petit sac de soie finement brodé de rouge et or, bonheur et prospérité. Petit objet très utile par la suite pour aller faire de toutes petites courses.

Bon j’espère que tout cela n’est qu’impressions et que nos amis singapouriens vont fêter dignement THE fête de l’année et vous souhaite un excellent Gong Xi Fa Cai (à peu de choses près ça doit être ça)

Prémonition

Danse du DragonLundi matin, l’empereur, sa femme et … Soyons sérieux, donc ce matin, je pris à bras le corps le travail de rédaction d’un article sur le Nouvel An Chinois pour la Gazette de Singapour (beau magazine, illustré de magnifiques photos). Je cherche donc consciencieusement des infos sur le web pour alimenter le propos. Et là mon oeil est tout de suite attiré par l’horoscope bien évidemment; personne ne l’avoue, si si, mais c’est qu’on préfère tous lire dans les canards, de 5 à 99 ans.

Bien inspirée étais-je, j’ai enfin trouvé le sens de la vie. Ce que j’ai découvert pour l’année 2009, celle du Boeuf, a finit par me convaincre de la pertinence de l’astrologie chinoise dans laquelle je fais partie de l’année du singe.  Voici quelques savoureux extraits de la prédiction :

Grâce au soutien de l’astre Thien Dong, (Quésaco ?) je dois commencer à laisser tomber tous les vagues désirs qui me passent en permanence par la tête (c’est vrai je l’avoue, mon Chéri, lassé de mes divagations, ne me contredira pas)… et je dois faire une croix sur ceux que le ciel n’a pas l’intention d’exaucer (et comment je les connais ceux là ??? Pas évident de faire une croix sur un truc que l’on ne connait pas). Passons cette petite incohérence somme toute bien légère et poursuivons.

« Le secteur de votre thème (astral j’imagine), lié au voyages, (ça j’aime), à la communication et à toutes les activités intellectuelles sera favorisé. » On chauffe, accrochez-vous.

Et là cela devient grandiose : « Ne réfrénez pas vos désirs les plus enfouis, n’écoutez plus les rabats-joie : ce qui ne réussira pas aux autres vous réussira à vous ! Vous rêvez de devenir journaliste ? Proposez vos articles à une revue, on vous publiera. Aie Aie Aie…Vous caressez l’idée de rédiger vos mémoires ? Consacrez-y deux heures par jour, (et mon blog dans tout ça ?), UN PRIX LITTERAIRE VOUS ATTEND (lâche ton blog Tartouille). Mon avenir est tracé, adieu égaremments intellectuels futiles.

Voilà, morale de l’histoire, on fait toujours bien de lire son horoscope. La gloire m’attend, au boulot.