Les tartines par date

décembre 2018
L M M J V S D
« Août    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Comment les Chinois nous voient ?

Et voilà, tout est dit, le Vénérable Professeur Kuing Yamang nous laisse au plus 2 générations avant d’être totalement engloutis. Préparons nous donc  à aller nettoyer les chiottes des Chinois, s’ils veulent de nous ! Pour l’instant, le professeur n’envisage pour notre salut que l’aumône en nous donnant des sacs de riz…

Et le pire dans tout ça, c’est que je crois que ce vénérable professeur a parfaitement raison sur les 3 points suivants :

1/ Nos enfants ne pourront pas payer notre dette

2/On repousse le problèmes d’année en année sur les générations qui suivent, le débat actuel sur les retraites en est un excellent exemple

3/ On s’enrichit en travaillant

Ceci dit, pour nous rassurer, on peut supposer que tout cela ne sera pas aussi simple si les travailleurs chinois commencent à faire la grève pour obtenir des meilleures conditions de travail.

On peut aussi imaginer que d’ici 25 ans nous aurons réussi à les « contaminer » de nos valeurs suprêmes, à savoir les loisirs, l’écologie (ça serait une bonne chose) et le football !

Va falloir que les bleus se réveillent en Afrique du Sud  et qu’on exporte aux Chinois à prix d’or notre Frenchitude attitude !

 

On a les problèmes qu’on peut…

Et parfois il faut trouver la solution pour les résoudre au mieux…

Mon voisin d’en face, que j’espionne régulièrement, tel James Stewart dans Fenêtre sur Cour, est l’heureux propriétaire d’un magnifique appartement avec piscine privée au 4ème étage. Le pauvre n’a pu se faire construire qu’une piscine semi olympique de 25 mètres de long et ne peut donc pas faire ses longueurs, contrairement à moi qui habite dans un condo de base, avec une piscine ras les paquerettes mais de 50 mètres de long…  Au passage, pour ceux qui ne vivent  pas Singapour, il faut savoir que la plupart des condominiums (condo dans le jargon local) offrent à leurs heureux locataires ou propriétaires la jouissance d’une piscine, d’une salle de sport, d’un play ground pour les enfants et d’une function room pour organiser des fêtes sans déranger les voisins. Avoir une piscine quand on habite en appartement est donc relativement courant et pas snob du tout. Dans les maisons, c’est nettement plus rare et surtout beaucoup plus cher, on l’imagine aisément.

Revenons donc à mon voisin qui a trouvé la solution pour jouir de sa piscine en surplomb et garder un petit ventre plat, enfin presque plat  :

Pas mal non l’accrochage des pieds et la brasse coulée ? sauf qu’il ne va muscler que le haut du corps… et en plus si les pieds lâchent, le gars se prend le mur. Moi je dis : Vive les piscines de prolos pour une musculation harmonieuse !

Dans la serie hygiene et intimite

Juste une petite photo pour continuer ma saga hygiène et intimité qui a commencé par l’analyse pointue de la situation des toilettes publiques de ce bas monde, au passage je remercie tous mes lecteurs adorés, 3000 le mois dernier, qui m’ont laissé des commentaires.

Venons en aux faits : toujours en triant mes photos, ça a certaines vertus le rangement finalement, j’ai retrouvé ce petit cliché pris à Bali.

Ragnagnas forbidden

Donc, Mesdames, si vous allez à Bali pour un petit voyage de noce ou autre, laissez vos ragnagnas au placard. Et vous Messieurs, ne laissez pas pour autant bobonne à la maison, nan mais !!! OK, on part dans le Gore, pour une fois je quitte le Tartouille, mais le voyage à Bali quand on a ses « days » comme disent les singapouriens, devient problèmatique : l’intimité à l’hôtel, bof bof, les temples forbidden, reste donc la planche à voile, les musées http://expat.cfacile.net/2010/03/bali-et-ses-peintres/

ou mieux encore les Restos !

Morale des toilettes publiques

En triant mes photos, je suis retombée sur les clichés suivants qui ont été pris dans des toilettes publiques de Singapour. On ne louera jamais assez la qualité de ces lieux, s’il y avait un classement du pays qui propose les plus fabuleuses, propres et artistiques toilettes publiques,  je suis sûre que Singapour se classerait dans les 5 premiers. Amis d’ailleurs, je sollicite au passage vos témoignages sur ce passionnant sujet. Visite en image :

A l’intérieur du lavabo se trouvait une délicieuse chauve souris  symbole de bonne fortune dans la culture chinoise. En effet la chauve souris et la bonne fortune se prononcent de la même manière, à savoir « Fu » et  sont donc  fréquemment associées dans les motifs de décoration. On notera la mousse du savon, qui donne un air vaporeux et quasi impresionniste à cette peinture de lavabo.

De là on en déduit la morale de la ballade dans les toilettes publiques :

Si tu te laves les mains après avoir fait tes besoins,

Des microbes et bactéries n’attraperas point,

Longtemps  profiteras de ta nombreuse descendance,

Et te rempliras sainement la panse.

Asian Realism

Pour une fois, je vous informe de la tenue d’une très belle exposition au Singapore Art Museum presque dès son ouverture, aucune excuse pour ne pas y aller. Le Singapore Art Museum vient  d’ouvrir son exposition sur le thème du Réalisme en Asie.

On y retrouve des oeuvres venant des 4 coins de  l’Asie, racontant les  fulgurants changements  du continent de la Corée aux Philippines, en passant pas le Vietnam, l’Indonésie, Singapour… Aux portraits de héros et de femmes peints à l’européenne succèdent des portraits de famille, des paysages exubérants, des scènes de combats et des « descriptions » des impacts causés par les nombreux conflits qui ont agité presque tous les pays du continent durant le siècle dernier. Tout donne envie d’aller plus loin et surtout on comprend mieux l’Asie d’aujourd’hui en intégrant son passé.

Cette exposition, qui se veut rassembleuse, permet de montrer sans mots à quel point l’histoire de l’Asie du XXème siècle a été riche de bouleversements, et à quel point les Asiatiques ont su intégrer les influences extérieures pour se construire leur propre identité visuelle. Bref une expo à ne manquer et à inscrire à vos agendas….

Pour en savoir plus : http://www.singaporeartmuseum.sg/exhibitions/details.php?id=46