Les tartines par date

août 2011
L M M J V S D
« Juil   Sep »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Voir Bruxelles et mourir

Ca change de Venise, qui devient d’un banal ces temps ci… donc avec Mon Chéri et les nains, nous avons décidé de partir en week end en juillet à Bruxelles. Il est vrai que l’on  ne pense pas forcément à Bruxelles pour un petit week-end estival et pourtant c’est une ville bien agréable à parcourir pour une courte escapade hors de Paris.

Tout d’abord le Thalys facilite grandement les choses, ne pas hésitez à surfer sur les promos en première classe et à voyager à l’heure des repas pour expérimenter les hotesses dans le train et faire des comparatifs avec les hotesses d’avion.

http://www.thalys.com

 

 Arrivée 1 h 30 plus tard en plein centre du quartier historique de Bruxelles pour une pause dessert gauffre à la glace à la vanille recouvert d’un coulis de chocolat belge bien sûr…

On peut ensuite flâner dans les ruelles pavées du vieux Bruxelles histoire d’éliminer la gauffre avant de faire une pause goûter sur une terrasse de la grand place de Bruxelles, toujours très animée et qui nous laisse imaginer la richesse des marchands d’antan.

J’ai eu ensuite un petit faible pour la magnifique allée couverte, la rue Yoko Tsuno, bordée de chocolatiers de renom.

 

 

 

 

 

Non loin de cette allée, se trouve le théâtre des Toones,  marionnettes typiques et historiques : on y appréciera l’humour belge, les mots de patois local et surtout l’ambiance générale faite de bonne humeur et de simplicité.

 

 

 

 

 http://www.toone.be/ pour les horaires des spectacles.

 Puis je suggère une pause apéro à la bière dans la cour intérieure du théâtre des Toones, pause qui permettra d’enchaîner sereinement sur la moule frite de base.

Après cette orgie de goûts et de sensations du jour 1 , le jour 2 se doit d’avoir un connotation plus intellectuelle: au menu, point de gauffre, moules, frites ou chocolat mais plutôt des musées : celui de la BD est intéressant mais pas inoubliable, on saluera tout de même la beauté du batiment art déco qui abrite ce petit musée et la richesse de la boutique remplie de BD.

 

 

 

 

 

Je conseille ensuite  d’aller à pied au musée des instruments de musique, MIM, en faisant une pause pour admirer la magnifique Cathédrale St Michel et Ste Gudule et son orgue suspendu sur les murs gothiques. Au passage on se demandera ce qu’a bien pure faire  notre amie Gudule pour être sanctifiée et pour porter un nom pareil …

 

 

 

 

 

Au MIM, http://www.mim.be/en, on peut voir et entendre une multitude d’instruments présentés de façon extrêmement pertinente, les petits et les grands apprécieront cette découverte ludique et extrêmement variée.

En traversant la rue, on fera le plein de toiles de Magritte, au Magritte Museum, http://www.musee-magritte-museum.be/

Et si on a encore du courage on pourra finir en beauté au Musée Royal des Beaux Arts, http://www.fine-arts-museum.be avant de reprendre le Thalys pour arriver en fin d’après midi épuisé et ravi à Paris.

Oups, j’oubliais,  j’ai trouvé Charlot sur le quai de la gare.

 

 

 

 

1 comment to Voir Bruxelles et mourir

Leave a Reply