Les tartines par date

octobre 2010
L M M J V S D
« Sep   Déc »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Singapour est elle la Suisse de l’Asie

Je suis en ce moment même en visite chez nos amis suisses pour réaliser ma petite enquête personnelle et répondre à cette grave question : Singapour est elle vraiment la Suisse de l’Asie ? Voici quelques éléments de réponse à cette importante question qui me taraudait depuis quelques temps…

Non Singapour et la Suisse ne peuvent se comparer car :

– Il fait froid en Suisse, voire gelant, -2° au mois d’octobre, soit un différentiel de près de 35°. On regrette ses tongues et la douce moiteur de l’Asie.

– La Suisse est pleine de montagnes, ça tourne dans tous les sens, pas moyen de faire du vélo tranquillement. A Singapour point de dénivellés exténuantes  et de toutes façons si il y en avait, on aurait mis un escalator illico presto. Pas pratique pour le vélo, mais moins fatigant pour les pieds.

– Les Suisses sont d’une ponctualité à la hauteur de leurs talents d’horloger, quand les singapouriens me font plus penser aux voisins italiens qui auraient séjourné en Angleterre.

– Il neige d’octobre à mars, Singapour a son snow city. On est d’accord, ça ne se met pas en équation. Preuve en image :

– On mange de la fondue et de la viande de grisons, j’ai beau chercher, pas d’équivalent dans la cuisine peranakane

Et pourtant, et pourtant,  on peut comparer ces deux pays car :

– Importante concentration de sacs Louis Vuitton dans les rues et boutiques de luxe fleurissantes

– Un goût de l’ordre et de un souci de la propreté bien agréable au quotidien même si manquant parfois de fantaisie pour les latins que nous sommes…

– Une concentration de banques proportionnelle à la concentration des sacs Vuitton

– Deux pays petits par la taille, grands par leur porte monnaie

– Un souci d’indépendance face au reste du monde

Bref, pour celui qui ne veut pas trop de dépaysement après un séjour en Suisse, je conseille une visite à Singapour (l’inverse est aussi vraie). En revanche je déconseille fortement en ce moment le tourisme en France, plein d’aléas et de surprises dans ces temps de changement.