Les tartines par date

avril 2010
L M M J V S D
« Mar   Mai »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Toi tu vas finir sur un blog…

C’est ce que j’ai annoncé ce matin à mon adversaire avec qui j’ai lutté hier soir pendant au moins 5 minutes avec ma bombe.

Malgré un stress intense et une frayeur sans nom, le monstre a finalement été terrassé. Le voici à l’échelle d’une petite cuillère pour que vous, mes lecteurs préférés, vous rendiez compte de mon courage.

Cafard singapourien dans une cuisine

Courage acquis sur un autre continent, n’oublions pas que moi j’ai fais l’Afrique ! où d’ailleurs on ne trouvait pas un, mais une multitude de cafards, de cette même taille, oeuvrant dans les recoins extérieurs des canalisations.

J’ai soulevé une fois la trappe de l’accès au robinet d’arrêt du jardin pour tomber sur cette racaille. Là, mon courage avait failli sérieusement devant un paquet de 500 cafards grouillant dans tous les sens et je me souviens avoir relâché la trappe aussitôt et m’être enfuie en courant et en hurlant telle l’héroine de base dans un film d’horreur.

Tout ça pour nous rappeller que  Singapour, malgré son côté aseptisée, est bien située près de l’Equateur, là où les cafards sont nourris aux hormones et mesurent 15 fois la taille de leurs homologues européens. Et à des tous mes détracteurs, je dis, Oui la cuisine était propre, la femme de ménage est passée hier avec sa serpillère pas si magique que ça.

La bête était coriace, elle bougeait 12h après l’attaque musclée à la bombe insecticide. La preuve en image ci dessous, où l’on note une position différente des pattes.

Nature morte du cafard au pot de yaourt

C’est  une vraie aventure d’être femme d’expat, frissons et sueurs froides garanties… Allez, une petite manucure pour se remettre l’esprit en place !

5 comments to Toi tu vas finir sur un blog…

Leave a Reply