Les tartines par date

janvier 2010
L M M J V S D
« Déc   Fév »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Annonce du Nouvel An

Comme chaque année dans tous les pays du monde, les dirigeants annoncent la couleur de la nouvelle année et leurs grands objectifs.

 A Singapour, sur fond de crise latente, le message est clair, tiré du Strait Time du 1er janvier : Singaporeans come first for Govt. Les Singapouriens sont donc la « top priority ». On comprend bien que le soutien en matière d’emploi, de formation ou d’aide sociale soit essentiel pour les Singapouriens, qui restent prudents devant la relative amélioration de la situation économique mondiale, et ils ont bien raison, la partie n’est pas gagnée.

 Le petit détail qui change par rapport à l’an dernier concerne directement les travailleurs étrangers de Singapour : j’ai ainsi appris que l’emploi résident a augmenté de 20000 (personnes j’imagine) alors que l’emploi des étrangers a baissé d’exactement 20 000, pour les 3 premiers trimestres de 2009.  Derrière le vocable étranger, on rassemble tous ceux qui construisent des immeubles, les maids philippines, les nombreux détenteurs de petits boulots, du genre laveurs de voiture, et les expatriés. Etant donné que les immeubles ne cessent de pousser dans la ville,  je pense que les plus touchés par ces mesures vont être les expatriés, notamment ceux qui étaient embauchés sur des missions à durée déterminée ou sur des projets qui sont de plus en plus différés.

Beaucoup, une fois virés, cherchent de nouveaux contrats locaux et se voient opposer la mention Singaporean Only. D’autres essaieront sans doute de devenir résidents, mais là encore les accès au statut de résident vont sûrement diminuer, si ce n’est déjà fait. Reste le départ de la cité du Lion, et à vrai dire le mouvement est déjà largement entamé : mauvaise nouvelle pour les expat qui restent ; ils doivent se ruiner en cadeaux de départ et n’en auront plus quand eux partiront, faute de généreux donateurs. Il va falloir inventer le pot de départ éventuel… Je suis sûre que le Premier ministre de Singapour n’a pas pensé du tout à cet épineux problème de cadeaux de départ en annonçant ses mesures pour 2010.

Bonne année tout de même  !