Les tartines par date

octobre 2009
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Se dépayser à Singapour

30° et un ciel nuageux depuis une semaine, rien de tel pour dégouliner chaque jour un peu plus  dans une moiteur erreintante où chaque mouvement sous le soleil devient difficile. Les jambes sont lourdes, le cerveau ralentit, le blog reste en panne, c’est la catastrophe.  

Aujourd’hui, grand week-end de beau temps, la chaleur est encore plus accablante et j’ai enfin trouvé le moyen de lutter contre ce climat usant. Mes gentils lecteurs de France doivent me trouver bien râleuse, mais en bonne française, je ne me renie pas, donc je me plains de mon quotidien.

Bon bref,  j’ai trouvé la solution pour recréer des saisons quand il n’y en a plus et que l’on en peut plus du climat tropical, et cette solution est pas chère, pratique et réversible. Point besoin de creuser une piscine dans son jardin, il suffit d’un bon climatiseur réglé à 18°. Je sais, 18°, ce n’est pas une température d’automne français mais ce qui compte c’est l’écart thermique avec son environnement quotidien.

Ensuite on s’habille avec la tenue adéquate à savoir :  un vieux jean bien doux, une paire de chaussette, un col roulé, sur lequel on enfile une robe de chambre sans oublier les charentaises. Les puristes rajouteront le petit bonnet de laine avec un pompom. Côté alimentation, on oublie les salades fraîcheurs de pamplemousse et crevette et on mitonne une petite blanquette bien de chez nous. Au goûter, deux tranches de brioche et un bon chocolat chaud devant la télé et hop, on se croirait en automne en France.

Coût de l’opération : un climatiseur, facile à trouver ici, une robe de chambre et une paire de charentaise, là c’est beaucoup plus challenging….

Effet froidure garanti : s’il pleut dehors on imagine que cette pluie est glacée et s’il fait beau on imagine qu’il fait 5° et on pense ski et sports d’hiver.

Le seul truc, c’est qu’il ne faut pas mettre le nez dehors pendant au moins 24h, ça marche mieux. Et de toute façon, au bout de 24h, on craque totalement et on a qu’une seule envie, retrouver ses tongs avec bonheur.

Les expatriés au Canada peuvent opérer le processus de dépaysement garanti inverse : chauffage à 35°, tongs et maillot de bain, sable déversé dans la cave et poster de cocotiers.

Allez, je vais piquer une petite tête dans la piscine, avec mes charentaises. Ca va faire sensation.

Leave a Reply