Les tartines par date

juillet 2009
L M M J V S D
« Juin   Août »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Campagne

Petits clichés de la jungle vue de la France qui me fait dire que chacun se construit  son propre exotisme. Si j’étais asiatique, ce hanneton de mon jardin me semblerait aussi exotique qu’un éléphant thaïlandais.

Haneton dans la brousse

Hanneton dans la brousse

Etre fonctionnaire à Singapour

En vacances au pays, j’en profite pour me connecter de temps en temps afin d’avoir quelques nouvelles de Singapour et je tombe sur un article du Strait Time qui pourrait intéresser ou plutôt désespérer plus d’un candidat à l’expatriation à Singapour et qui explique que l’Etat a créé plus 13000 emplois dans les 5 premiers mois de l’année dans le secteur public, principalement dans les hopitaux, les universités ou bien dans les jardins d’enfants.  L’Etat recrute soit des jeunes dipômés soit des personnes en milieu de carrière, deux catégories  durement touchées par la crise à Singapour ou en France. 

http://www.straitstimes.com/

Et ce n’est que le début car les agences du gouvernement singapourien, qui ne laissent pas grand chose au hasard, planifient d’autre recrutements pour les années à venir. Ca laisse rêveur plus d’un petit français à qui l’on annonce des licenciements en pagaille et des non renouvellement de postes et qui baigne dans un environnement de plus en plus inquiétant. Mais d’un autre côté, en France on peut prendre sa retraite de fonctionnaire au bout de 15 ans si l’on a trois enfants et puis, surtout, les congés sont plus longs. Finalement la France est en avance sur Singapour sur les sujets sociaux. Nous devrions nous lancer dans le conseil et l’expertise au pays dits libéraux …

De toute façon, ne rêvons pas, pour devenir fonctionnaire singapourien, il faut d’abord être Singapourien, dur quand on arrive direct de Paris, ou Permanent Resident, pas facile non plus pour l’apprenti expatrié,  car il faut d’abord avoir un job à Singapour pour pouvoir le devenir.

Bref, je ne serai jamais fonctionnaire singapourien, et je vais aller de ce pas profiter des congés payés en tondant ma verte pelouse. Comme les congés payés durent 5 semaines, je vais pouvoir tondre avec une paire de ciseaux, cela fera des économies d’énergie. C’est ça la frenchitude attitude !!!

Vacances au pays

Voici venu le temps du retour annuel et de son cortège d’événements, réunions de famille, retrouvailles de vieux copains, kilomètres de voiture du nord au sud et d’est en ouest et surtout redécouverte du supermarché français. Vous me direz,  je ne pense qu’à manger, mais après tout le plaisir de l’assiette fait partie de qualités françaises, cocorico et surtout des grands plaisirs de la vie, chacun nommera les siens. Bref, il est très facile pour le local, le français resté en France, de reconnaître l’expat en vadrouille :

1/ il roule en plaque rouge, car, astucieux, il a loué une voiture TT à Roissy, et fait des appels de phares joyeux aux autres voitures à plaques rouges. Pour tout savoir :

http://www.ttcar.com/fr/index.php

2/ s’il vient des tropiques, l’expat en vacances au pays,  se gèle dès que le thermomètre descend en dessous des 26°, et retrouve son sourire quand le français sédentaire tend vers le légume déprimée et apathique lorsque l’on franchit les 28°. Bref vacances doudoune, pull over et bottes.

3/ et surtout, il reste minimum 1 heure devant le rayon laitages du supermarché, et remplit son caddy de trois différents yaourts nature,  juste pour comparer, de 4 différents desserts chocolatés, avec ou sans mousse et de 5 desserts tout fait du genre crème brulée, profiteroles, mousse aux fruits légers.

4/ idem au rayon charcuterie, cure de rillettes et de saucissons sans oublier le jambon de parme…

5/ On essaie aussi les différentes plaquettes de chocolat, avec noisettes, petits grains de riz, fourrés à la praline et surtout non fondu donc d’une belle couleur chocolatée.

Là je sais que ceux qui ne sont pas rentrés cet été bavent devant leur écran. Mais tout n’est pas toujours tout rose pour l’expatrié en vacance au pays. Car :

6/ quand vient la fin de l’été, lalala, l’expat rentre dans son pays de résidence et est facilement reconnaissable à son léger embonpoint conséquence des points 3 et 4… il reprend un abonnement à son club de gym pour 1 an et se remet à courir sur son tapis synthétique en rêvant de patés et rillettes, de chocolat noir et profiterolles ou tout simplement d’un bon yaourt velouté.

Allez on va profiter sans complexe de ce bel été en France…

Food Court

 

Food court 2Avec nostalgie, pour cause de séjour estival en France, je commence déjà à regretter les fabuleux food court de Singapour où pour 3,5 SGD soit 1,75 Euros, on peut manger un bon petit plat asiatique en plein centre ville. A Paris, une misérable salade coût déjà 15 euros. Ceci dit, pour ce prix, 30 SGD, on a droit à la conversation et au sourire du jeune serveur sur la pluie et le beau temps, conversation qui n’a d’égale que celle de Willy, mon coiffeur singapourien…Food court 1