Les tartines par date

mai 2009
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Grosses différences culturelles….

A lire, ci dessous pour comprendre la vraie vie des français. Pour résumer, on mange et on dort beaucoup plus que les nos voisins étrangers.  Ce que n’explique pas l’article, c’est la raison pour laquelle nous avons un tel comportement, qui par ailleurs est source d’une grande productivité (j’ai lu par ailleurs que les français étaient parmi les travailleurs les plus productifs, Cocoricooooo).

http://sg.news.yahoo.com/ap/20090505/twl-eu-oecd-leisure-time-c8e2916.html

Bon, maintenant voici quelques hypothèses très personnelles sur les profondes raisons de ce comportement, 9h de sommeil par nuit et 2 heures à table par jour.

1) Après un bon repas, rien ne vaut une bonne sieste…

2) Un bon repas s’apprécie avec d’heureux convives, il faut le temps de discuter, et le français apprécie la polémique, personne ne me contradira.

3) Un bon équilibre alimentaire suppose Entrée, Plat, Dessert, à raison de 10 minutes par catégorie, sans les pauses on est déjà à 30 minutes par repas.

4) Quand on mâche lentement, on prend moins de poids, et d’ailleurs les français sont pas parmi les moins obèses de la planète.

5) Comme nous sommes paraît-il très productifs, nous sommes très fatigués. A voir….

6) Il ne faudrait pas faillir à notre réputation de French Lovers, qui avec la mode et le fromage sont des éléments représentatifs du français vu par l’étranger.

7) J’oubliais la lingerie fine comme élément clé de la franchitude attitude

… Donc tout cela se finit au lit.

Ho Chi Minh City

 Petite pause vacances dans la sous région qui explique le silence radio depuis plus de 10 jours.

Je suis revenue d’Ho Chi Minh City, ex Saïgon avec quelques clichés. Et finalement ce qui m’a le plus étonné là-bas c’est la danse des motos. Finis les vélos et les chapeaux coniques (du moins sur la route, il en reste pour les marcheurs) et honneur aux casques et aux pétarades. Les motos se faufilent, dansent, accélèrent, klaxonnent avec une élégance toute vietnamienne, ces dames, en amazone sur la croupe de l’engin,  font parfois des effets de jambes, tendant délicatement le mollet, pieds de ballerines, pour éviter que les claquettes ne tombent.  Après avoir failli mourir 12 fois écrasée dans cet incessant ballet, j’ai compris le truc de la circulation de Saïgon : ne jamais s’arrêter (sauf au feu rouge). Evidemment je me suis arrêtée regardant à droite puis à gauche puis à droite puis à gauche, résultat il me fallait un minimum de 10 minutes pour traverser la moindre ruelle. Mais au moins je suis toujours en vie …

Notez ci dessous la coquetterie associée au casque.

CasquesFlux de Motos