Les tartines par date

novembre 2008
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Jo le taxi

Sans doute envahie par le tube de Vanessa Paradis, j’ai toujours appelé les personnes chargées du transport de mon honorable popotin Jo.

Et oui, en expat on voyage pas mal, on fait des excursions et on a au moins une fois par an les transferts d’aéroport à effectuer. Donc pour commenter discrètement le style de conduite du chauffeur de la voiture, du mini bus, du magbana, du pousse pousse, du tuk tuk, du taxi, du bateau et peut être un jour de l’hélico, j’ai choisi de l’appeler Jo.

 Jo conduit comme un pied, Jo connait Bangkok comme sa poche, Jo est plutôt beau gosse, la voiture de Jo a un trou dans le plancher et  Jo s’est complètement paumé dans Dakar, Jo fait du 80 sur une piste trouée, Jo est en train de m’arnaquer dans les grandes largeurs… bref dénomination commune hyper pratique.

Ces deux derniers jours, je suis partie aérer mon neurone en Indonésie, à Bintan. Bintan est le bon plan petit week end à la plage à une heure de Singapour où l’on quitte la forêt de gratte-ciel pour celle des cocotiers sur la plage.

Nauséeux s’abstenir car Jo le conducteur du ferry slalome entre les cargos, porte containers en transit dans le détroit. Bref passée cette légère incommodation, Jo le chauffeur du bus du resort vient vous chercher au Ferry terminal et vous guide vers un bus digne de Tintin et les Piccaros. Ensuite Jo à l’accueil vous conduit dans votre joli petit chalet avec vue sur  mer, ou dans votre luxueuse chambre d’hôtel ou dans votre maison privée perchée sur la colline etc. etc. Pour sillonner le resort, on peut aussi faire appel à Jo, le driver des golf cars. On a essayé de faire du stop mais ça n’a pas marché, on ne devait pas avoir l’allure de golfeurs avec notre mine écrevisse, nos paréos à fleurs et nos tongues délavées.

Bref, que de Jo sur le chemin de nos vacances. Vacances merveilleuses, où l’on a pu faire du banana boat tiré par Jo le conducteur du bateau et du snorkeling (ça fait top mais en fait c’est juste de la plongée avec tuba pour ceux qui ne savent pas). Toujours avec nos paréos, le litre de crème solaire, sous une chaleur bestiale, nous embarquâmes sur le hord-bord pour aller admirer les jolis petits poissons multicolores sous les rayons du soleil indonésien. On s’installe, on met la casquette, on hume l’air marin et le capitaine se présente :

– Welcome on board, my name is JO….

2 comments to Jo le taxi

Leave a Reply