Les tartines par date

octobre 2008
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Voiture

Conduire à l’étranger n’est pas toujours mince affaire, encore faut-il avoir le droit et le permis adéquat. Il faut parfois comme à Singapour repasser le permis localement, une partie ou même le tout. On se rend compte à ce moment comment fonctionne la mentalité des habitants plus sûrement qu’en lisant un guide touristique.

Pour simplifier on peut dire que dans certains pays (rares) la courtoisie est la règle suprême au volant (souvent les pays à culture anglo-saxonne), à l’opposé, dans d’autres on devra monter sa capacité être le plus fort, gros rugissements de moteurs au feu rouge garantis, déboitements et conduite sportive. C’est pour ce genre d’exercice que l’on se rend compte que le Périph et la place de l’Etoile sont de très bonnes écoles.

Enfin bien souvent la conduite à l’étranger est un mix de ces deux tendances de base. Bref, mieux vaut bien connaître son code et étudier le plan de la ville avant de partir. Cela évite de réfléchir à ce que va faire l’ahuri de derrière ou de devant et permet de conserver ses réflèxes. Surtout que la codification des routes n’est pas la même partout.

En Afrique tout est plus simple, peu voire pas de feux rouges, ou alors existence de feux mais pas d’électricité, ben oui fallait y penser,  quelques lignes, un stop, un sens interdit un peu penché, un peu de piste et hop le tour est joué. Attention seulement à éviter les nids de poule quand ce ne sont pas des nids d’autruches géantes. On a malheureusment vu plus d’un camion allongé sur le côté à cause d’une autruche qui avait abandonné son habitat.

A Singapour, tout est, comme d’habitude, plus organisé qu’ailleurs donc il y a des flêches peintes partout par terre pour vous expliquer si la file tourne à gauche, à droite ou si l’on doit aller à droite et des beaux panneaux en l’air qui vous expliquent les embouteillages, les temps de parcours etc etc; 

Moi je dis que ça vaut les nids d’autruches, on passe son temps à regarder la flêche par terre ou avoir le nez en l’air, quand ce n’est pas sur le GPS et paf on emboutit le voisin devant. Finalement le périph c’est pas mal, souvent bouché, on tourne en rond, c’est comme un jeu vidéo sans le son ou un circuit de formule1, tout dépend de l’heure.

Prudence sur les routes ce week-end.

Leave a Reply